Helena Braun 1903-1990

Helena Braun fut une soprano dramatique allemande qui brilla particulièrement dans le rôles wagnériens.

Elle naquit le 20 mars 1903 à Düsseldorf. Elle étudia à Düsseldorf et à Cologne, d’abord comme alto, puis devenant soprano dramatique en 1933, après avoir fait ses débuts en 1928 à Coblence. Elle appartint à la troupe des théâtres de Wuppertal, (1932); Wiesbaden (1933 à 1940), Munich (1940) et le Wiener Staatsoper (1939-1949). Elle chanta au Festival de Salzbourg (1941-1942) ainsi qu’à Berlin, Hambourg, Stuttgart, La Scala, Covent Garden, Grand Opéra Paris, Rome, Monte Carlo et le Metropolitan Opera.

Helena Braun dans le rôle de Brünnhilde

Son répertoire comprenait Donna Elvira, Donna Anna, Leonore, Martha (Tiefland), Venus, Brünnhilde, Waltraute, Ortrud, Kundry, Senta, Isolde, Octavian, Elektra, Herodias, Klytämnestra, Ariane, Ulrica , Aida, Amneris, Carmen et Santuzza. Elle fut mariée à Ferdinand Frantz, célèbre baryton-basse wagnérien. Alors que Frantz chantait Die Walküre au Met de New-York, il se trouva que Helen Traubel se désista pour le rôle de Brünnhilde le 21 décembre 1949 et qu’Astrid Varnay étant indisponible pour s’être engagée dans une version concert d’Elektra avec le New-York Philharmonic. La direction du Met engagea Braun pour sauver la soirée. Le mari et la femme représentant le père (Wotan) et la fille (Brünnhilde) fascinèrent suffisament le public et la presse pour que leur photo fasse la Une des journaux new-yorkais. 

Portraits d’Helena Braun
Elena Braun dans Der Fliegende Holländer, avec Hans Hotter à gauche

Quelques enregistrements commerciaux ont été faits pour Deutsche Grammophon, incluant un Lohengrin complet dans lequel elle interpréta le rôle d’Ortrud. Il nous reste également un exceptionnel enregistrement des Wesendonck Lieder de Richard Wagner dirigés pas Hans Rosbaud dans lequel on remarque la puissance, la beauté, et en particulier la ligne de sa voix, qui était si uniforme et resplendissante, et expressive au-delà des mots. La voix rappelle Helen Traubel et Eileen Farrell en termes de comparaison vocale et de puissance de la voix. On retiendra également un remarquable enregistrement intégral de Tristan und Isolde dirigé par Hans Knappertsbusch.

Après le décès précoce et inattendu de son époux Ferdinand des suites d’une crise cardiaque, elle a donné ses performances d’adieu, en particulier à Munich. 

Ferdinand Frantz et Helena Braun dans Tosca de Puccini
Helena Braun

Helena Braun et Ferdinand Frantz étaient membres de l’Opéra d’État de Bavière à Munich, à une époque où les maisons allemandes avaient des troupes de chanteurs résidents dont la plupart de leurs performances étaient composées. Aujourd’hui, elle serait sans doute très demandée partout, mais à son époque elle chantait rarement en dehors de l’Allemagne et de l’Autriche.

Elle est décédée le 2 septembre 1990 à Sonthofen-Allgäu.

Helena Braun dans le rôle d’Ortrud