Carlo Tagliabue 1898-1978

Carlo Tagliabue était un baryton italien, particulièrement admiré dans les opéras de Giuseppe Verdi.

Né le 13 janvier 1898 à Mariano Comense, dans la province de Côme en Lombardie. Il étudia le chant à Milan avec Leopoldo Gennai et Annibale Guidotti.

Il fit ses débuts à Lodi en 1922, en Amonasro (Aida) et en 1924 au Teatro San Carlo de Naples, dans le même rôle.

En 1930, il fit ses débuts à La Scala dont il devint l’un des piliers jusqu’au milieu des années cinquante.

Il fit aussi carrière dans les grands théâtres d’Europe, des USA (San Francisco, le Metropolitan Opera), et d’Amérique du Sud. Il chanta en italien dans Götterdämmerung, Tannhäuser et Lohengrin de Wagner. Cependant, Tagliabue excella dans le répertoire verdien, en particulier La Forza del Destino, Aida, Rigoletto, Traviata, Nabucco et Otello. Il créa à Rome le rôle de Basilio dans La Fiamma de Respighi en 1934.

Sa dernière représentation eut lieu en 1955 à La Scala, lors de la célèbre représentation de La Traviata dirigée par Carlo Maria Giulini et mise en scène par Luchino Visconti, au cours de laquelle Maria Callas scandalisa le public en jetant ses chaussures. Il donna toutefois encore quelques récitals dont le dernier fut à Madrid en 1968.

Il se consacra ensuite à l’enseignement et compta parmi ses élèves Giangiacomo Guelfi et Enzo Sordello).

Tagliabue avait une voix riche et chaleureuse, au registre très étendu, parfaitement timbrée capable de la même rigueur de style en bel canto que dans le vérisme. Spécialiste des rôles verdiens, il s’est distingué comme Rigoletto, Germont, le Comte di Luna, Don Carlo. Dans son livre Voci Parallele Giacomo Lauri-Volpi a écrit qu’il était : « le seul survivant d’une école qui sait que dans Rigoletto, dans Ballo in Maschera, Trovatore ou Traviata une pièce mélodramatique doit être chantée, mesurée et respirée musicalement en ligne avec la maîtrise du grand art. »

Il est décédé le 6 avril 1978 à Monza et fut enterré au Cimetière Monumental de Milan aux côtés de son épouse, la ballerine genevoise Pratolongo.